Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Maud Cornet

7 clés pour organiser une alimentation saine au quotidien

Qui dit changer d'alimentation, dit, c'est incontournable, cuisiner...et c'est là un frein majeur au changement de ses habitude alimentaires.

La facilité à réchauffer des plats et utiliser des produits industriels est, il faut le reconnaître, parfaitement adaptée au mode de vie actuel. Rentrer de 10h de travail pour se mettre "avec le sourire" devant les fourneaux peut même facilement sembler une punition.

Voilà quelques idées pour s'organiser et combiner à la fois son désir de mieux s'alimenter, de se faire plaisir et la gestion des contraintes de nos vies. C'est le fruit de ma propre expérience de femme vivant seule, dans une grande ville, ayant du temps de transport en commun, un travail dans une entreprise privée, un enfant et surtout ne souhaitant pas renoncer à ses choix.

  • 1. Planifier les menus

Quand on a 30 minutes devant soi pour préparer quelque chose, en passer 10 pour trouver ce qu'on va préparer, c'est 10 de trop. En plus, le stress de devoir avoir quelque chose de prêt rapidement peut facilement enlever toute créativité. Il n'est pas nécessaire d'anticiper les moindres détails, mais les fondamentaux : quelle céréale, quelle protéine, quels légumes...

Par ailleurs, planifier les menus permet de varier les repas et de ne pas laisser de côté constamment les mêmes aliments.

Le mieux est d'avoir le canevas sur une semaine voire deux, et de faire avec un roulement des différentes variétés de céréales, légumineuses...pour chaque repas.

Astuce 1 : quand vous n'avez pas anticipé, le temps de trouver, faites au moins chauffer de l'eau, en général ça sert toujours à quelque chose!

Astuce 2 : mettez à profit les moments creux, type temps de transport pour penser à cela, quand vous arrivez, c'est autant de temps de gagné.

  • 2. Jouer avec les temps de cuisson

Si vous êtes pressé, faites en sorte de préparer un des éléments du repas en premier, la soupe par exemple, quitte à laisser finir de cuire la suite pendant que vous commencez à manger...c'est très utile notamment avec les enfants qui réclament à manger, ils peuvent au moins commencer avant que tout ne soit prêt.

  • 3. Préparer en avance

Certains aliments se conservent facilement et se réutilisent dans plein de plats différents. Les céréales notamment se gardent plusieurs jours au réfrigérateur. Les légumineuses quand à elles peuvent être utilisées 48h.

Personnellement, je cuis les légumineuses pour les utiliser au moins dans deux repas et de deux façons différentes. Idem pour les céréales. Avec ces deux aliments déjà cuits, le temps gagné représente facilement 45 minutes.

Astuce : la préparation à l'avance est encore plus cruciale le week end quand on a envie de passer du temps à pratiquer des loisirs et être dehors. Profitez du vendredi soir par exemple ou du samedi matin pour faire cuire des pâtes, du riz, des légumineuses, que vous agrémenterez plus tard.

  • 4. Investir le moment de la journée le plus propice pour vous à la cuisine

Pour moi, le matin constitue le meilleur moment pour cuisiner. Avant le réveil de mon fils (mais c'était déjà le cas avant lui), c'est un moment privilégié que j'apprécie particulièrement. Je cuisine le petit-déjeuner et le déjeuner à ce moment là. Je suis ensuite libre pour le reste de la journée. Quand j'ai le temps, je m'avance même pour la fin de journée (cuisson de légumineuses par exemple, que j’utiliserai le soir).

  • 5. Mercredi, c'est ravioli!!

Cette fameuse réplique est en fait une très bonne idée...Identifier certains plats pour rythmer les jours (peut être pas tous les jours mais 3 fois par semaine par exemple avec des variantes) est une façon simple de s'organiser, tout en fixant des repères, notamment pour les enfants et se faisant plaisir si l'on choisit des plats qu'on aime (par exemple, le dimanche soir, je fais systématiquement une soupe de pâtes, c'est simple, rapide, je varie à chaque fois mais c'est toujours apprécié).

  • 6. Changer sa façon de voir la cuisine

Il y a deux façons d'aller dans la cuisine :

en trainant des pieds, on perd patience, et en général on n'est pas satisfait de son repas ou bien en percevant ce moment de préparation comme une détente. Et par expérience, la distinction entre les deux ne tient pas grand chose.

Quand on rentre du travail fatigué et tendu, cuisiner n'est pas seulement fonctionnel et nécessaire, c'est aussi un moyen très efficace de se reconnecter à soi, à la maison, aux préoccupations des membres de la famille, à leur bien-être et de petit à petit se défatiguer et en plus avoir le résultat gratifiant d'un repas qui vous satisfait.

  • 7. S'autoriser des pauses en préservant la qualité

Quand mettre le pied dans une cuisine est vraiment trop difficile, faire des snacks de bonne qualité constitue un bon compromis : un bouillon avec un sandwich au tofu, des sandwich avec des pâtes d’oléagineux, quelques produits industriels choisis avec soin... L'idée est de manger sur le pouce mais sans se ruer sur le premier truc venu....

Bonne cuisine à tous!

N'hésitez pas à faire des commentaires et partager vos propres idées et astuces. Je serai vraiment intéressée de lire cela...

Commenter cet article